FĂ©licitations ! Ton soutien Ă  bien Ă©tĂ© envoyĂ© Ă  l’auteur
Melting Potes 😎

Melting Potes 😎

Publié le 4 juil. 2022 Mis à jour le 5 juil. 2022
time 2 min
1
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 7 commentaires
lecture 68 lectures
2 réactions

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 publications par mois sans ĂȘtre connectĂ©. Profite encore de 9 articles Ă  dĂ©couvrir ce mois-ci.

Pour ne pas ĂȘtre limitĂ©, connecte-toi ou crĂ©Ă© un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Melting Potes 😎

Charles, Max, Esther, Étienne et Sarah

5 potes

se connaissaient depuis le

Bâtiment scolaire

 mais ne s'y étaient pas rencontrés.

Ils avaient eu leur choc spirit (dixit Esther) à un cours de

Masques

Leur local perché sur une île parisienne entre deux arbres, regardait noircir le fleuve de la capitale : antre des "âmes au régime" selon Esther.

Charles

 avançait que seuls les acteurs with the Don y étaient

Ticket

ce qui faisait immanquablement s'exclamer à

Esther

- tu te chantes pouille, mon ami !
que

Max

complétait invariablement par :
- cette expression n'existe pas Esther !
La fin du «trilogue» revenait à

Etienne

- Ah Max ! Ta raison te perdra.

Sarah

ne disait rien de toute façon.

Max jalousait ce que promettait Esther :

Clown

et pertinence
Elle en usait habilement sans excès, conquérant professeurs et public à l'aide de néologismes dont ses conversations étaient gavées.

Elle

Les nerfs

Max d'autant plus que tout le monde comprenait sa verve imagée.

Face à ses colères elle répliquait imperturbable :
- Autant t'énerver dans un verre d'azote liquide !

Sur scène quand elle changeait un peu son texte, elle lorgnait vers la salle en lui jetant :
- Je m'embifouille !
Qui faisait oublier

Oubli

lui-même dans un raffut de rires et quolibets.

Cette inventivité lexicale gagnait son jeu dramatique, faisant frissonner le jeune Premier en Max devant cette "pécore des poulaillers", seule création de son ennemie qu'il saluait.
À Charles et Sarah il avait bien essayé d'insuffler un peu de sa rancoeur, seulement Charles s'entêtait à tamponner Esther de "gentille", horripilant Max qui avait plusieurs fois constaté que l'on appliquait généralement ce qualificatif à des gens qui n'avaient que le mérite de ne déranger personne.

Sarah, elle, n'avait toujours rien dit.

- Toi, tu as le coeur en robe de chambre ! Fut la récolte du jour lorsqu'Esther découvrit Max

Boudeur

à l'entrée de l'école.

Pour soigner les récentes insomnies de Max, Etienne - le

Zen

- lui conseilla d'en discuter avec Esther.
Ce qu'il fit.
Assise près de lui en ce

Calendrier

de révélations entièrement achevées, Esther regarda Max avec calme et murmura :
 - J’en ai la mandibule toute disloquée.

Avant qu'il ait pu l'étrangler, elle dégaina toute en sucre (redixit Esther) :
- Tu m'as super bien microscopée. Tu as reniflé mon moi profond. Ce qui engorge mes principes dans leur conche. Veux-tu être mon imprésario ?

Le

Malheur

c'était qu'il avait tout compris.
Le

Pire

c'était qu'il avait dit oui.

Des années plus tard, il gérait la carrière

Map Monde

de la

Star

Esther Jorkins  dont le réalisateur préféré, Étienne - que Charles assistait en tant que

Plume

ne faisait appel qu'à la même

Doublure

d‘Esther : Sarah
(qui n'avait toujours rien à dire).
Charles assurait la liaison avec la presse et les médias.

Rien n'aurait pu chambarder leur pêle-mêle đŸ€“

 

 

Mes 🙏 à Robert Herrick  Marcellin Jobard   Harvey Ball   Franklin Loufrani   Scott Fahlman  Shigetaka Kurita  et autres disciples 

 

 

Photo de couverture : montage de Chantal Perrin Verdier

lecture 68 lectures
thumb 7 commentaires
2 réactions
Partager la publication
copylink copylink

Commentaires (7)

J'avoue faire partie des victimes consentantes ...
Mais si certains emojis sont drÎles, d'autres permettent parfois de rendre une remarque moins ambiguë.
Concernant votre cas, 2 options : soit un nouveau téléphone soit passer aux aveux.
Pour ce texte je suis en train de réinsérer les emojis en .jpeg pour les rendre visibles de toutes et tous.
A bientĂŽt Daniel et merci :)
avatar

Daniel Muriot 1 mois

Les Emojis
 Ce moyen de communication imagé qui ne peut laisser indifférent !

De nos jours il est complĂštement passĂ© dans les mƓurs. On m’en envoi chaque jour. Et mon bon vieux tĂ©lĂ©phone continue d’afficher des petits rectangles blancs.

Je leur dit que je ne vois pas du tout ce qu’ils veulent me dire ?
avatar

Paul Reznyk 1 mois

J'ai l'impression que ce "qui ne peut laisser indifférent" trahit un certain rejet. Je me trompe ?
avatar

Daniel Muriot 1 mois

Disons que ce n'est pas le genre de fonctionnalité qui va me pousser à revenir vers les smartphones.

Ma formule se voulait plutÎt générale, vu l'encre que le sujet a déjà pu faire couler.
Merci d'avoir signalé le problÚme !
Je peux songer à une insertion différente des emojis. (Mais j'ai un peu bidouillé pour les avoir plus gros)

Et pis merciiiii 😁 pour le commentaire sur le texte.
avatar

Paul Reznyk 1 mois

Suis-je le seul Ă  avoir un bug sur les emojis ? Parfois toutes ou une partie disparaissent pour ĂȘtre remplacĂ©es par une icĂŽne gĂ©nĂ©rique signalement une erreur. Du coup, ce texte truculent perd tout ou partie de son sens. Et c'est une catastrophe.
avatar

Paul Reznyk 1 mois

Apparemment un problĂšme de navigateur. RĂ©solu en changeant d'application. Ouf !

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Curiosités
Au jour d'aujourd'hui ♀
Au jour d'aujourd'hui ♀

Une histoire de Lundi n’est pas, par définition, une histoire de mercredi ou de vendredi.Et j’en fournis l...

Chantal Perrin Verdier
2 min
Au jour d'aujourd'hui ♃
Au jour d'aujourd'hui ♃

Une histoire de Lundi n’est pas, par définition, une histoire de mercredi ou de vendredi.Et j’en fournis l...

Chantal Perrin Verdier
2 min
Au jour d'aujourd'hui ☿
Au jour d'aujourd'hui ☿

Une histoire de Lundi n’est pas, par définition, une histoire de mercredi ou de vendredi.Et j’en fournis l...

Chantal Perrin Verdier
2 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent Ă  coeur