facebook Drôle de journal intime sexuel ! Enculées, Pierre Louÿs
Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Safeword
Drôle de journal intime sexuel ! Enculées, Pierre Louÿs

Drôle de journal intime sexuel ! Enculées, Pierre Louÿs

Publié le 27 mars 2021 Mis à jour le 29 mars 2021
time 3 min
1
J'adore
0
Solidaire
3
Waouh
thumb 2 commentaires
lecture 184 lectures
5 réactions

Sur Panodyssey, tu peux lire 5 articles par mois sans être connecté. Profite encore de 4 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Drôle de journal intime sexuel ! Enculées, Pierre Louÿs

Curieux petit fascicule d’une vingtaine de pages publié par les éditions Les érotiques by léa en 2008. Cet étrange carnet publié à titre posthume a été écrit par un pape de la littérature érotique, Pierre Louÿs.

Pierre Louÿs, le pornographe chic

Pierre Félix Louis (1870-1925) est un poète et romancier français surtout célèbre sous le nom Pierre Louÿs, l'un de ses nombreux noms d'auteur. Pierre Louÿs fait ses armes à l’école alsacienne à Paris, ce qui lui permet d’entrer en contact et de ses lier avec les intellectuels de son époque comme André Gide ou Leconte de Lisle.

Après deux romans salués par la critique, la réputation de Pierre Louÿs est faite. Cependant, par la suite, sa carrière s’enlise. Il est aujourd'hui peu étudié et peu connus excepté dans le cercle restreint des amateurs de lectures érotiques du XIXe et XXe siècle.

En effet, bibliophile et amateur de curiosité, Pierre Louÿs s’est amusé à écrire des versions érotiques ou pornographiques de ses propres textes ou de certains classiques. À sa mort en 1925, on trouve ainsi des kilos de manuscrits érotiques ou pornographiques qui, censure oblige, sont disséminés chez divers collectionneurs. Il faudra attendre le début du XXIe siècle pour voir une anthologie dédiée à l’œuvre érotique de Pierre Louÿs.[1]

Journal intime sexuel ou annuaire des prostituées ?

Rapidement, en commençant à lire son Journal érotique rédigé entre 1892 et 1907, le lecteur devine pourquoi ce texte hors du commun est resté sous scellé si longtemps : cet étrange journal intime sexuel unique en son genre raconte les aventures sexuelles de l’auteur en recensant avec un souci presque naturaliste l’ensemble des prostituées qu’il a enculées.

Il faut l’avouer : cette curiosité littéraire a peu d’intérêt du point de vue de la littérature érotique. Pierre Louÿs détaille le physique, les dispositions de la dame et la position de l’enculade. Quelques commentaires anatomiques ou appréciations personnelles donnent rapidement le point de vue de l’auteur. Autant dire que la manière d’envisager la femme et les rapports sexuels feraient bondir même les féministes les plus modérées.

La quête incongrue de Pierre Louÿs, - l’homme à la recherche de l’anus féminin le plus accueillant -, l’emmène sillonner les routes de France et de Navarre. Au final, le journal intime sexuel de Pierre Louÿs a des allures de Routard des femmes à enculer.

Ovni de la littérature érotique par un monomaniaque de la sodomie

Il faut lire Pierre Louÿs comme on lit une partie de son œuvre : au second degré. L’intérêt de ce petit ouvrage tient à son caractère insolite, aussi insolite que la carrière et les écrits de Pierre Louÿs, à la fois très cultivé, faisant partie l’avant-garde intellectuelle de son époque, collectionneurs et érudit patenté, et… profondément pervers et fétichiste. Un personnage haut en couleur dont les aventures sexuelles avec la mère et les filles de Heredia lui inspireront d'ailleurs le romanTrois filles de leur mère.

Le journal sexuel de Pierre Louÿs est une rare œuvre autobiographique qui aborde avec autant de force le fétichisme, et notamment le fétichisme de l’anus. Pierre Louÿs est un véritable monomaniaque. Ses descriptions sont les plus crues mais aussi les plus anatomiquement détaillées qu’on puisse trouver sur le sujet.

Enfin, l’intérêt sociologique et historique d’une telle œuvre ne saurait être minimisé : c'est grâce à des témoignages comme celui de Pierre Louÿs qu'on comprend mieux le fonctionnement des différents milieux de la prostitution à la fin du XIXe siècle.

[1] Pour plus de détails, nous vous invitons à lire l’excellent article « L’Œuvre érotique de Pierre Louÿs, mille pages de pure volupté », Elisabeth Philippe C., Les Inrockuptibles, 15 avril 2012.

URL : https://www.lesinrocks.com/livres/loeuvre-erotique-de-pierre-louys-mille-page-de-pure-volupte-19722-15-04-2012/ [visité le 27/03/2021]

Copyight photos : pexels

 

 

lecture 184 lectures
thumb 2 commentaires
5 réactions
Partager l'article
copylink copylink

Commentaires (2)

De Pierre Louÿs, je ne connaissais que les œuvres poétiques. Et il avait du talent, le bonhomme !
Le poète que je connais et la description que vous faites de lui rend le personnage complexe et fort intéressant.
avatar

Kali Magazine 5 mois

Un personnage haut en couleur, c'est sûr !

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Curiosités
Nano-avorté
Nano-avorté

Hola ! Qui dit premier décembre, dit f...

Oina Sasclain
1 min
Comment se montrer Clément
Comment se montrer Clément

- Virginie ? Elle leva les yeux vers la voix masculine : devant elle se tenait un souvenir ... - Virginie , quelle heureuse surpri...

Chantal Perrin Verdier
3 min
Prise au Mot 2/3
Prise au Mot 2/3

Celle-ci était maintenant assise face à lui. Elle tremblait un peu - incontestablement le contrecoup de tant d’&eacut...

Chantal Perrin Verdier
4 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur