Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
9.4 – Une quatrième dimension 

9.4 – Une quatrième dimension 

Publié le 13 août 2022 Mis à jour le 13 août 2022
time 2 min
0
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 27 lectures
0 réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

9.4 – Une quatrième dimension 

Flatland, une allégorie écrite en 1884 par un théologien anglais du nom d'Edwin Abbott Abbott, peut nous permettre de mieux comprendre comment ce que nous percevons comme étant la réalité n’est en fait qu’un point de vue.

Le monde de Flatland, comme son nom l'indique, est plat, uniformément plat, comme une immense feuille de papier. Les habitants en sont des formes géométriques à deux dimensions, et le héros de l'histoire est un carré, mais, un carré qui rêve de s'élever spirituellement. Un jour, grâce à une sphère qui l'initie, il fait l’apprentissage de la troisième dimension.

Faisons une petite expérience de pensée pour essayer de concevoir quels enseignements nous pourrions retirer d'un tel univers.
Imaginons le phénomène surnaturel que nous pourrions observer si nous étions des habitants de Flatland, c'est-à-dire si nous étions de plates figures géométriques et qu'une sphère traversait soudain notre monde.

Nous pouvons nous aider à visualiser cela en portant à hauteur de nos yeux une grande feuille blanche et en imaginant le plan qui s'étale alors à notre vue comme étant notre nouveau monde.
Que verrions-nous s'il était traversé par une sphère, alors que nous ne pourrions percevoir le monde qu'en deux dimensions ?

Nous verrions d'abord… un simple point.

Le point de contact de la sphère avec notre monde.
Puis, un petit cercle, qui progressivement irait en s'agrandissant au fur et à mesure du passage de la sphère, jusqu'à atteindre son maximum correspondant à son diamètre.
Ensuite le phénomène se poursuivrait exactement en sens inverse, l'apparition de cercles concentriques allant en se réduisant, jusqu'à un ultime point. Puis plus rien.

En résumé, si nous en restions à nos observations physiques raisonnables, jamais nous ne pourrions concevoir qu'il s'agit-là d'une sphère.
Dans un monde à deux dimensions, non seulement la perception, mais les mentalités sont à deux dimensions.

Dans ce contexte imaginez la prise de conscience du carré lorsqu’il réalise qu’il pourrait potentiellement devenir un cube.

En montrant comment un être pensant ainsi, en deux dimensions, peut accueillir l'idée d'une troisième dimension, Edwin Abbott Abbott interrogeait à la fin du 19e siècle ce que pourrait signifier, pour les hommes à trois dimensions que nous sommes, et qui percevons et pensons l'univers qui nous environne en trois dimensions, ce que pourrait signifier l’accès à une quatrième dimension.

Serait-elle intérieure ou quantique, cette quatrième dimension ?
Ou bien les deux ?
Purement imaginaire peut-être ? Et alors ?
Notre univers a probablement bien plus que les trois dimensions physiques que nous lui percevons et cela semble aujourd'hui acquis par tous, tant par les communautés scientifiques, qu'artistiques et spirituelles.
Et pour les lectrices et les lecteurs alors ?

Merci pour votre lecture. Vous pouvez utiliser le bouton "Commenter" pour me faire part de vos questions et remarques.
Je suis chercheur indépendant à Paris. Je travaille sur la lecture immersive de fictions, le sentiment de "traversée du miroir" par les lectrices et les lecteurs de romans. Pour que je puisse poursuivre mes travaux votre soutien m'est indispensable.
Je vous remercie par avance de vous abonner à Retour à Davos ou de "Faire un don" du montant de votre choix pour me soutenir.

lecture 27 lectures
thumb 0 commentaire
0 réaction
Partager la publication
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Curiosités
Io sono Mimi
Io sono Mimi

Avete presente quando realizzate che tutta la vostra vita non ha un minimo di senso? Non comprendete dove siate arriv...

Dianu Diana
1 min
14.9 – Réveiller les endormis 
14.9 – Réveiller les endormis 

A l'articulation ambulatoire de notre squelette a succédé l'articulation phonatoire de notre propre personnage s’inventant d...

Lorenzo Soccavo
2 min
Claire/obscure...
Claire/obscure...

Un jour où peut-être une nuit, je m’étendrai dans un jardin secret. Ce lieu où l’on cache les points de c...

Jean-François Joubert
1 min
14.8 – Voir des golems partout 
14.8 – Voir des golems partout 

Sous diverses formes le mythe du Golem comme créature artificielle hante depuis toujours les esprits qui s'interrogent sur les origines e...

Lorenzo Soccavo
3 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur