Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
7.4 – Un face à face de miroirs 

7.4 – Un face à face de miroirs 

Publié le 1 août 2022 Mis à jour le 1 août 2022
time 2 min
0
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 28 lectures
0 réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

7.4 – Un face à face de miroirs 

Une des questions qui se posent à nous est de déterminer dans quelle mesure nos impressions de lecture sont liées, ou pas, au support du texte écrit et à son dispositif de lecture.
Qu'est-ce qui faciliterait et qu'est-ce qui appauvrirait nos impressions subjectives ?

Les grands lecteurs de BD le savent : l'image fixe, paradoxalement, facilite le mouvement de l'esprit. Tandis que face aux images animées notre esprit se met comme au repos, en posture de spectateur passif.

J'ai pu constater à plusieurs occasions que par leur extrême minutie, la finesse de leurs réalisations, des miniatures enluminées de quelques centimètres carré seulement, par exemple sur des couvercles en céramique de toutes petites boites, m’en donnaient bien plus à visiter que les plus grandes fresques cinématographiques hollywoodiennes.

Mots et images, images et mots, sont les deux faces d'un même miroir.

A moins qu'ils ne soient dans un face à face de miroirs ?

Et nous savons tous d’expérience qu’un face à face de miroirs nous donne, à peu de frais, l'illusion de l'infini. Placez votre visage entre deux glaces et vous verrez...

Je vous conseillerais surtout de suspendre un temps ici votre lecture et d’aller un instant vous regarder dans une glace.
Et demandez-vous alors sérieusement ce que vous êtes en train de lire en ce moment.

Rappelons-nous que dans les aventures de l'ami Quichotte, le Chevalier des Miroirs est l'ennemi mortel du brave Alonso Quichano.
En niant l'inspiration créatrice qui anime Quichotte, ce piètre chevalier factice renie en bloc sa propre autonomie et sa propre liberté.
Ce triste personnage est ainsi appelé parce qu'il porte sur son habit de petits miroirs en forme de croissants de lunes.

Encore des miroirs ! 
Le miroir symbole lunaire de la réflexion. 
Qui se souvient aujourd'hui qu'avant de travailler à mettre au point des presses d'imprimerie à caractères mobiles, Gutenberg fabriquait et vendait aux pèlerins de petits miroirs, supposés magiques, à pendre à leurs habits et à leurs chapeaux ?

Merci pour votre lecture. Vous pouvez utiliser le bouton "Commenter" pour me faire part de vos questions et remarques.
Je suis chercheur indépendant à Paris. Je travaille sur la lecture immersive de fictions, le sentiment de "traversée du miroir" par les lectrices et les lecteurs de romans. Pour que je puisse poursuivre mes travaux votre soutien m'est indispensable.
Je vous remercie par avance de vous abonner à Retour à Davos ou de "Faire un don" du montant de votre choix pour me soutenir.

lecture 28 lectures
thumb 0 commentaire
0 réaction
Partager la publication
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Curiosités
15.6 – Surgir du vide 
15.6 – Surgir du vide 

La lecture littéraire mobilise plus ou moins successivement ou conjointement en un temps infime plusieurs processus différents.

Lorenzo Soccavo
3 min
5. Dernier tango
5. Dernier tango

Dès son retour de Genève, Eugène sent que quelque chose ne va pas, que Tatiana est boulevers&eac...

Carmen Calderon
4 min
4. Nettoyage haute pression
4. Nettoyage haute pression

Le corps inanimé de la Vodka n’avait pas trôné longtemps dans le salon de Tatiana. Elle vou...

Carmen Calderon
3 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur