Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
5.6 – Le quatrième mur... 

5.6 – Le quatrième mur... 

Publié le 5 juil. 2022 Mis à jour le 5 juil. 2022
time 2 min
1
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 7 commentaires
lecture 27 lectures
2 réactions

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

5.6 – Le quatrième mur... 

Lors de la lecture de fictions littéraires le miroir est une glace sans tain.
Et nous nous tenons derrière.
Cette glace nous permet de voir la scène et ses effets sans être vu des personnages fictifs.
Elle opère comme au théâtre le quatrième mur : une limite invisible séparant la scène des spectateurs, séparant le monde de la fiction de celui des lecteurs.

Je viens d’employer une curieuse formulation, non ?
« sans être vu des personnages fictifs ».
Ne pourrions-nous pas avoir là l'impression de déraper par rapport à la raison et aux lois de la vraisemblance et de la logique de notre monde matériel ?
Cependant, je n'ai usé là d'aucun artifice se rapprochant d'une métalepse, ou à peine.
Je signale juste discrètement en passant qu'il pourrait peut-être en être autrement que ce que nous croyons qu’il en est. Notamment si nous considérions un jour ces personnages fictifs comme des avatars. Nous en reparlerons bientôt dans des textes à venir...

Rappelons-nous Alonso Quichano et Don Quichotte. Je crois que nous sommes tous des Alonso en puissance. Nous avons tous à tout moment la possibilité folle de décider de tout envoyer promener et de partir à l'aventure dans les livres.

C'est en tout cas le pari que je fais ici.
(Et que je tente dans Retour à Davos...)

Les fanfictions ne pourraient-elles pas d’ailleurs être comprises comme des tentatives de métalepses ?

Je pense en fait que si nous continuons toujours au 21e siècle à écrire et à lire c’est toujours pour contrecarrer les mauvais enchanteurs, ceux contre lesquels l'ami Quichotte part guerroyer, ceux qui renforcent le carcan des réalités trompeuses de la routine quotidienne. Les fabricants d’œillères.

Pour Quichotte, le récit qu'il illustre en s'y imposant comme héros, est une façon de s'en sortir face à ceux qui façonnent des images ternes d'un quotidien d'injustice et de souffrances, ceux qui désenchantent la vie.

Car c'est seulement dans la vie réelle qu'un récit peut atteindre sa pleine autonomie créatrice, et c'est uniquement pour cela que certains se battent pour que leurs rêves deviennent réalité.

Le point faible, nous le voyons bien avec notre incapacité à vivre comme des super-héros de fiction ou des demi-dieux mythologiques, c'est que les récits se diluent vite, et deviennent vite volatils au contact du réel.
Nonobstant, il est incontestable que l’omniprésence du récit, de la narration dans le monde, questionne toujours profondément au 21e siècle notre condition humaine et sa singularité au sein du règne animal.

Merci pour votre lecture. Vous pouvez utiliser le bouton "Commenter" pour me faire part de vos questions et remarques.
Je suis chercheur indépendant à Paris. Je travaille sur la lecture immersive de fictions, le sentiment de "traversée du miroir" par les lectrices et les lecteurs de romans. Pour que je puisse poursuivre mes travaux votre soutien m'est indispensable.
Je vous remercie par avance de vous abonner à Retour à Davos ou de "Faire un don" du montant de votre choix pour me soutenir.

lecture 27 lectures
thumb 7 commentaires
2 réactions
Partager la publication
copylink copylink

Commentaires (7)

avatar

Luce 1 mois

merciiii
avatar

Luce 1 mois

c'est mon site si ça vous branche ;-)
avatar

Luce 1 mois

https://www.lesnuitsblanchesdelame.com/post/pensée-du-jour
avatar

Luce 1 mois

sinon j'aime beaucoup ça se rapproche du courant Supramental... Vous connaissez?
J'ai bien quelques lointains souvenirs de Sri Aurobindo oui, mais sans plus ;-) Mes réflexions s'inscrivent davantage dans la perspective de mes propres travaux https://prospectivedulivre.blogspot.com/ ;-)
avatar

Luce 1 mois

Pour Quichotte, le récit qu'il illustre en s'y imposant comme héros, est une façon de s'en sortir face à ceux qui façonnent des images ternes d'un quotidien "d'injusticICE? non?" et de souffrances, ceux qui désenchantent la vie.

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Curiosités
Au jour d'aujourd'hui ♀︎
Au jour d'aujourd'hui ♀︎

Une histoire de Lundi n’est pas, par définition, une histoire de mercredi ou de vendredi.Et j’en fournis l...

Chantal Perrin Verdier
2 min
Au jour d'aujourd'hui ♃
Au jour d'aujourd'hui ♃

Une histoire de Lundi n’est pas, par définition, une histoire de mercredi ou de vendredi.Et j’en fournis l...

Chantal Perrin Verdier
2 min
Au jour d'aujourd'hui ☿
Au jour d'aujourd'hui ☿

Une histoire de Lundi n’est pas, par définition, une histoire de mercredi ou de vendredi.Et j’en fournis l...

Chantal Perrin Verdier
2 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur