Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
2.3 – Lectrice et lecteur entrent dans la forêt 

2.3 – Lectrice et lecteur entrent dans la forêt 

Publié le 21 juin 2022 Mis à jour le 21 juin 2022
time 3 min
0
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 27 lectures
0 réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

2.3 – Lectrice et lecteur entrent dans la forêt 

Cette métaphore que j'utilise fréquemment dans mes recherches : "La lecture sort du bois", s'est vite déployée en une double métaphore : "La lecture sort du bois. Le lecteur entre dans la forêt.".
Pour moi cela est le pendant de la double métaphore classique du monde comme livre et du livre comme monde.

Dans ma vision cependant la situation est différente de celle de la photographie de Vincent Citot. Il n'y avait pas de femme au premier plan. Je voyais la scène en vue subjective, comme me tenant moi-même au bord d'une route de campagne, et le champ, jusqu'à la lisière du bois, était de terre labourée.
Mais l'impression est la même cependant.

Avec une certaine appréhension nous guettons la lecture qui va sortir du bois et venir à nous.

J’écris nous car j'ai, dans mon absence de souvenirs précis, le sentiment cependant que nous étions là plusieurs, et même assez nombreux je crois. Je ressens les autres autour de moi, je vous ressens, vous peut-être, près de moi, derrière moi, mais je ne vois personne, je ne reconnais personne.
Peut-être, à un moment, une femme se serait-elle avancée seule dans le champ pour faire front à la lecture ? Cela expliquerait alors pourquoi cette photographie m'aurait tant touché. Mais je ne m'en souviens pas vraiment.

Nous sommes donc tous là, vous et moi, au bord de la route, et, tout à coup, nous sentons une présence à la lisière. Cela remue un peu dans les buissons. Légèrement. (Peut-être est-ce à ce moment précis qu'une femme, se détachant de nous, se serait approchée, et que tous, les yeux fixés sur ce qui allait sortir du bois, nous ne l'aurions pas vue ?).
Cela a remué donc un peu dans les buissons. Légèrement. Puis Cela est sorti calmement du bois et s'est avancé vers nous autres assemblés qui l’attendions.
Cela nous a rejoint dans le monde ordinaire. (Peut-être la femme alors est-elle restée seule dans le champ, ou bien a-t-elle gagné la forêt, ou peut-être nous a-t-elle rejoint et est-elle repartie avec nous ?)
Car Cela, oui, nous a accompagnés lorsque nous sommes partis. Je veux dire précisément que Cela est venu avec nous dans notre monde.

C'est ainsi que j'imagine l'arrivée de la lecture, car j'ai bien le pressentiment que c'est d'elle qu'il s'agit.
C'est là bien sûr une imagination un peu folle et qu'il me faudra éclairer au cours des prochains textes.
Pourquoi aussi ce sentiment d'étrangeté et cette vague inquiétude qui persiste aujourd'hui encore lorsque j’y repense ?
Et pourquoi cette absence d'image nette ? De souvenirs précis ?
Pourquoi cette impression latente de menace ?
Peut-être parce que Cela, dans mon non-rêve, si rêve il y eu, n'a pas de forme. Pas de visage non plus. Par exemple, ce n'est pas une femme.
C'est juste la lecture.

Merci pour votre lecture. Vous pouvez utiliser le bouton "Commenter" pour me faire part de vos questions et remarques.
Je suis chercheur indépendant à Paris. Je travaille sur la lecture immersive de fictions, le sentiment de "traversée du miroir" par les lectrices et les lecteurs de romans. Pour que je puisse poursuivre mes travaux votre soutien m'est indispensable.
Je vous remercie par avance de vous abonner à Retour à Davos ou de "Faire un don" du montant de votre choix pour me soutenir.

lecture 27 lectures
thumb 0 commentaire
0 réaction
Partager la publication
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Curiosités
Au jour d'aujourd'hui ♀︎
Au jour d'aujourd'hui ♀︎

Une histoire de Lundi n’est pas, par définition, une histoire de mercredi ou de vendredi.Et j’en fournis l...

Chantal Perrin Verdier
2 min
Au jour d'aujourd'hui ♃
Au jour d'aujourd'hui ♃

Une histoire de Lundi n’est pas, par définition, une histoire de mercredi ou de vendredi.Et j’en fournis l...

Chantal Perrin Verdier
2 min
Au jour d'aujourd'hui ☿
Au jour d'aujourd'hui ☿

Une histoire de Lundi n’est pas, par définition, une histoire de mercredi ou de vendredi.Et j’en fournis l...

Chantal Perrin Verdier
2 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur