facebook MEDJEÉREDOURNE 4/4
Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
MEDJEÉREDOURNE 4/4

MEDJEÉREDOURNE 4/4

Publié le 3 août 2020 Mis à jour le 28 août 2020
time 3 min
0
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 24 lectures
0 réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 articles par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

MEDJEÉREDOURNE 4/4

D'où le Titre

 

Dessin crayons Luminance de CPerrinVerdier

Shahir adossé à l'une des sept dunes, nettoyait - une fois de plus - son bouclier.
Montait-il la garde ?
En réalité, il attendait - une fois de plus - sa soeur.

Combien d'arcanes creusées dans le rocher depuis le départ de Maghiarane ? Son voyage la lui rendrait jeune fille alors qu'il se souvenait d’une fillette.

                 Oserait-il croire qu'elle lui avait manqué ?
                 Pfeuhh !

Depuis l'ouverture du vaisseau, la vie n'avait pas été agréable pour sa soeur, Shahir daignait l'admettre.
Leur père, Palahan, avait dû justifier le pouvoir de l'enfant au Peuple Maépar, déçu essentiellement de ne pas avoir été témoin du phénomène quasi historique : voir la porte interdite s'ouvrir à la voix d'une enfant.
Ils avaient cependant organisé une grande fête en l'honneur de "l'oiseau ressuscité" et Maghiarane avait dû leur rejouer la scène de l'exploration avec visite intérieure des cabines et logements, démonstrations de la technologie extra-Slarcahàmep, puis séance cinéma dans une traduction simultanée (et fort éprouvante pour Maghiarane ) des divers documentaires.

A la nuit, chants et danses avaient conclu l'hommage rendu au "Peuple Source", ainsi qu'ils l'appelaient désormais.

Les palabres sérieux avaient commencé deux jours après la soirée du Feu Sacré. Le Conseil avait décidé d'envoyer Maghiarane au Peuple Source dès qu'elle maîtriserait le maniement du vaisseau.
Bien que tentant de s'interposer, Palahan s'était incliné devant la volonté des autres Sages.

Maghiarane deviendrait leur " Mato Taïpalé "
                                         (une espèce de messie-diplomate)

Elle devait trouver le Peuple Source
                    signaler l'existence du peuple Maépar
                   apprendre langue et usages du Peuple Source

Voilà donc Shahir qui fait miroiter son bouclier dans le soleil et rêve d’un vaisseau dans le halo du matin.
Est-ce toujours un mirage qui se précise entre les nuages ?
Il voit ...
Il voit l'oiseau aux angles durs et quand il atterrit - ma foi avec dextérité, il constate que sa soeur ne s'est pas contenté de retrouver le Peuple Source, d'apprendre à le connaître    ou    de leur signaler leur existence …

Elle les a - carrément - ramenés.

Ils sont six, enthousiastes jusqu'à la compétition, se retenant de frapper dans leurs mains à la moindre découverte.
Maghiarane leur sert de traductrice 
Ils arrondissent leurs yeux triangulaires (exercice peu facile), devant les inventions rudimentaires de leurs descendants, admirant la simplicité de leur mode de vie et leur respect de la collectivité.

Puis vint le MOMENT
où les représentants des Esteriedept, le peuple source, décrétèrent que « tout cela »
(expression que les Maépar ne comprenaient pas vraiment) ne pouvait suffire à leurs dignes héritiers !

Aussi allaient-ils leur léguer : le          PRO-GRÈS !
Ils leur montreraient comment bâtir de solides maisons,
ils leur enseigneraient la mécanique et le miracle des machines,
ils leur transmettraient - MÊÊÊMMe ! - La Science de Guérison !!! en ouvrant leur corps pour ôter ou remplacer ce qui était malade.

Les habitants de Slarcahàmep firent mine de se réjouir avec les Esteriedept qui ne sentirent pas leur contrariété parce que trop heureux de partager. Que répondre à tant de bonne volonté ?

Par un TOTEM
symbole fusionnel sur lequel furent sculptées les étapes de leur histoire.

 

Dessin crayons Luminance de CPerrinVerdier

 

En ce fichu jour où ses coutumes et traditions avaient été bouleversées, la tribu de Maghiarane ne laissa de trace de son mécontentement que dans le nom dont ils baptisèrent le Rituel que tous désormais devraient fêter une fois par an :

Medjeéredourne

Les Esteriedept demandèrent à Maghiarane ce que signifiait ce mot et celle-ci soucieuse de ne pas les offenser, leur expliqua : 
- Je pense que l’équivalent dans votre langue serait « Lundi ».

 

Photo de Couverture et Dessins : Chantal Perrin Verdier

 

 

lecture 24 lectures
thumb 0 commentaire
0 réaction
Partager l'article
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
Dualité
Dualité

Délicieuse dualité......

Laure Gérard
1 min
LA TRAVERSEE MYSTERE
LA TRAVERSEE MYSTERE

Ici, ni partance, ni venue Ne sont jamais d’avance connues Comme un pèlerin circonvenu On atteint l’autr...

Marjolaine Talitha
1 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur