facebook Redman
Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Redman

Redman

Publié le 1 mars 2021 Mis à jour le 15 mars 2021
time 2 min

Sur Panodyssey, tu peux lire 5 articles par mois sans être connecté. Profite encore de 4 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Redman

Assis sur ses talons, mains aux genoux, le jeune homme regardait le rivage : les vagues, presque assoiffées par ce soleil d’été, salivaient sur le bord.

A propos d’eau !
Il prit sa gourde et versa quelques gouttes dans sa bouche.
Il les sirota puis les avala par gorgée.
La chaleur allait poindre car elle faisait déjà trembler l'extrême limite du paysage.

Il pouvait demeurer des heures sans remuer Et c'est vraisemblablement ce qu'il ferait.

Ses paupières filtraient un mince regard qui jouait avec les couleurs de la plage : fadeur du sable, pâleur des coquillages, lactescence de l'écume, même la mer semblait blêmir à cette heure. Sur ce fond impavide se dessina la Première ombre, celle d'un grand pic couronné d'une toile pareille à une fleur qui se multiplia bientôt pour abriter des silhouettes à demi-nues, hommes, femmes, enfants dont les attributs sexuels paraissaient protégés par un pagne.
Ils s'entassaient sous le zénith désolé de cette journée.

Puis un reflet dans le ciel attira ses yeux :
une luciole y miroitait en avançant et pour mieux la cerner, il voila ses sourcils d'une main. Il ne put croire bien qu'il ne cessât de le contempler, à cet oiseau-machine qui volait vers lui.

Des cris et des rires le ramenèrent sur la plage où maintenant des ribambelles d'enfants sautaient sur des formes molles que les vagues faisaient rebondir pour être chavirées dans des éclaboussures désirées avec tant d’ardeur.

L'horizon l'appela à nouveau ; il y vit naître une énorme silhouette qui fumait une pipe, en flottant sur un cri d’animal en rut
Un bateau, supposa-t-il.

Les images s'accumulèrent lui offrant au coin de son oeil gauche des espèces de totems, immenses, dans lesquels des gens vivaient, les uns au-dessus des autres, ainsi jusqu'au ciel ...
Derrière lui une route se créait, y apparurent peu à peu des boîtes avec des fenêtres, qui circulaient (tellement vite !) - sur des roues tournant toutes seules ...

Avait-il une vision d'Indien-Sorcier ?

Portrait crayons pastel et luminance par Chantal Perrin Verdier

Subitement, tout disparut !

Il retrouva la paix des lieux avec derrière ses arbres revenus dans le semi-désert.

Mais au loin, sur l'eau, le champ de vision se déformait
Encore.
Des bateaux à haute voile
des silhouettes en dessous      avec des casques ?
des fourrures

En ce matin de 990, il y reconnut la réalité.

Soit sa première vision avait beaucoup, beaucoup d'avance
Soit ceux-là étaient très, très, en retard.
Il était cependant certain que de l'une comme des autres, résulterait un égal fléau.

 

 

 

Photo de couverture : mix par Chantal Perrin Verdier de deux photos C. Valdez et Bun Yümin sur Unsplash

Illustration dans le texte : Chantal Perrin Verdier

1
Coup de coeur
J'adore cet article
0
Coup de génie
Brillant
0
Coup de main
Cet article m'a été utile
0
Coup de pub
Je souhaite promouvoir cet article
0
Coup de chapeau
Un sujet très intéressant
0
Coup de balai
Ne correspond pas aux standards Panodyssey
1
0
0
0
0
0
Partager l'article
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
Au commencement
Au commencement

  De nos jours, dans un village, près de Lyon, la fin...

Morgane Danet
9 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur