Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Quand la Pièce Montée se fait descendre 2/3

Quand la Pièce Montée se fait descendre 2/3

Publié le 15 janv. 2021 Mis à jour le 23 janv. 2021
time 3 min
0
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 20 lectures
0 réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Quand la Pièce Montée se fait descendre 2/3

Parvenue aux portes de la douane de l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle, Albertine s'interdit de penser.
Ils - les douaniers - étaient sûrement capables de lire son impatience et de l’en punir en lui faisant ouvrir tous ses bagages.
Albertine, pas de parano !

Heureusement elle put passer sans retard donc s’offrit en récompense un café dans le bar après la zone de dédouanement.
Elle retrouvait son Paris avec cet inlassable sentiment de griserie fait de plénitude : le sentiment que tout y est possible.
Bien qu'elle voyageât beaucoup aucune ville au monde ne le lui procurait.

Elle remercia le serveur - la femme à qui elle avait passé commande avait fini son service - prête à savourer son breuvage lorsqu'un enfant se mit à hurler une table plus loin.
Elle se retourna comme les autres, ne voyant pas de ce fait sa voisine qui par erreur but son café, à SA place, sans S’excuser. On la dédommageait en lui servant déjà celui de la femme mais elle le but un peu frustrée de n'avoir pu râler après la « goujatte ».

Aquarelle peinture/crayons de Chantal Perrin Verdier

Ce ne fut que lorsqu'elle découvrit le cadavre de sa voleuse dans l'Escalator bloqué pour la circonstance et qui descendait vers le hall central, qu'elle regretta ses mauvaises pensées.
Une équipe de sécurité commençait à encadrer les lieux et écarter les voyeurs pour ne garder que les témoins directs de l’incident.

Elle devait apprendre plus tard dans un journal que l'inconnue était décédée d'une crise cardiaque.

Deux jours après, derrière les baies vitrées de son bureau, elle écoutait son assistante démissionner avec la plus grande précision alors qu'elle-même aurait bien aimé en faire autant !
Elle se rabattit sur un sandwich de chez Paul qui réveillerait son appétit avec un contenu bien fourni.
Au moment où les portes de l'ascenseur s'ouvraient devant elle, son chef la héla ; dans un soupir elle allait le rejoindre quand un grand bruit retentit férocement par-dessus des hurlements semblant provenir du rez-de-chaussée.

Son responsable, d'abord aussi frappé qu'elle (d'habitude il l'était beaucoup plus !!!) lui murmura que s'il ne l'avait pas retenue, elle serait probablement en bas avec les autres victimes.

L'enquête révéla un défaut mécanique.

La semaine qui suivit fut cauchemardesque : entre un incendie chez un voisin distrait, une collègue électrocutée par l'ordinateur d'Albertine, le chien de son petit ami écrasé, et une intoxication alimentaire à la cantine le jour où elle avait failli y déjeuner pour la première fois, elle calcula son degré de ...
superstition
ou le nombre de morts qui autour d'elle s'aggravait.

Était-elle       ELLE        Per-so-nel-LEU-ment         visée ?

Ce n'est pas l'appel de Belinda qui améliora son inquiétude :
- Tu sais le type au portable ... ton cavalier ... le copain d'une amie d'un cousin d’une tante éloignée ... Et bien il a été prouvé qu'il s'agissait d'un meurtre !

- Les touches de son portable ont été enduites d'une mixture toxique ! Non mais tu te rends compte ? Le jour de MON mariage ? Du coup, ici, je suis presque célèbre !

Albertine en eut un haut-le-coeur.

 

 

Photo de couverture et Illustration dans le texte : Chantal Perrin Verdier
Son : effet sonore de IMovie Logiciel Apple

 

lecture 20 lectures
thumb 0 commentaire
0 réaction
Partager la publication
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
La poudre des ans
La poudre des ans

                                        &nb...

Juste Alain Abanda
2 min
La contrée oubliée
La contrée oubliée

Il était une fois dans un pays nordique où la neige était eternelle vivait un homme et sa femme dans une magnifique demeure...

Arthur Mede
17 min
The End
The End

Titre original : Fin

Stéphane Hoegel
1 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur