facebook Poubell' Destructor
Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Poubell' Destructor

Poubell' Destructor

Publié le 23 mars 2020 Mis à jour le 23 janv. 2021
time 3 min

Sur Panodyssey, tu peux lire 5 articles par mois sans être connecté. Profite encore de 4 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Poubell' Destructor

POUBELL' DESTRUCTOR
Le Gang a encore pulvérisé !

Photo Alarmy Stock

image Alarm Stock Photo

Cette fois, c'est aux environs de New-York,
dans la déchetterie du quartier Est,
que les bandits ont sévi.
Les détritus ont entièrement disparu,
les lieux en paraissent inhospitaliers tel un désert
dont on aurait arraché les steppes.
Seule la signature verte, sur le sol, brille
dans ce nouveau vide :
POUBELL' DESTRUCTOR
La ville, La Grande, pleure ses excréments perdus ...

 

LA MINISTRE PARLE !

Photo Alarmy Stock

Image DL NIEUWS - ANP

La ministre de l'environnement néerlandaise, Stientje van Veldhoven
s'adresse à la presse en ce vendredi noir,
enfin plutôt vert, durant lequel pas moins de six décharges ont été
anéanties, tout bonnement biffées des banlieues.
Affolés, les Pays-Bas se demandent où passent leurs ordures.

La Ministre répond :

" Il s'agit d'une minorité subversive, qui se déclare d'une écologie gau-droite,
soi-disant défensive, se réclamant des droits de l'humanité à une vie
saine libérée des odeurs et des microbes".

Le Gouvernement, en association avec le Parlement Européen,
lance une action de lutte anti-DESTRUCTOR
Des mesures de sécurité dans les aéroports, les gares
et les centres commerciaux, sont mises en place, au moment où vous
lisez ce journal.
"Ne laissons pas gagner l'extrême !conclut Me Stientje van Veldhoven.

 

EFFEUILLÉE, L'ÎLE AUX FLEURS.

Alors que sous le choc, la communauté internationale
ne comptabilise plus ses pertes, la dernière île poubelle
vient de disparaître.



Plus un sac plastique !
Plus une cannette défoncée ou un trognon de pomme !
Où vont se nourrir les plus pauvres autochtones et avant eux les porcs ?

Le Brésil tremble mais les Maldives n'en sont pas loin.
Thilafushi a vu ses rebuts métalliques et toxiques
dissous, ce qui habituellement contaminait la faune et la flore de l'océan.

Le Pacifique n'est pas à l'abri - "The Pacific Trash Vortex"- comme le
surnomment les américains - se voit dénuder de ses plaques formées durant
des décennies, par un long labeur de courants concentriques qui ont rassemblé
nos saletés sous la forme d'une île.
Tous ces efforts annihilés en un instant !

On soupçonne une autre plaque de ce genre vers le Japon,
dans la mer des Sagasses, à proximité de Bahamas.
Mais POUBELL' DESTRUCTOR nous
laissera-t-il le temps de prouver son existence ?

 

ET MAINTENANT ... L'ON SAIT !

D'éminents scientifiques ont été réunis par le CIRS
afin d'étudier la cause de ces destructions ou plutôt
devrions-nous dire, de ces dissipations soudaines
de nos débris.
A l'issue d'expériences fastidieuses,
ces chercheurs ont abouti au raisonnement suivant :

seul un rayon laser hyper puissant, épuré de toute
onde nocive, a pu désintégrer les poubelles et autres déchets.

Le gang doit donc être composé de savants fort compétents.
Ce que confirme le professeur Newstein de l'Institut Des Cerveaux
Regroupés, à Cambridge, Angleterre :
" L'esprit qui a conçu cette arme, fait preuve d'une ingéniosité
révolutionnaire !

Le laser qui la constitue, fait la différence entre une forme
de vie et un objet.

Il ne dissoudra que ce qui relève de l'inanimé.
C'est phénoménal ! "

 

LE MONDE EN SURSIS :
de PÉKIN à BRUXELLES en passant par SYDNEY

Inexorablement, invariablement, les zones de recyclage
et sites de décharges sont ciblés par le laser de
POUBELL' DESTRUCTOR.
Un gardien à Moscou, a lui, été réveillé par une explosion.
" J'ai cru à la fin du monde " s'écrie-t-il en regardant l'herbe
repousser à la place des raclures.

Medyaturk

Photo Médiaturk
Ecotopia : http://ecotopia.fr/2018/12/17/les-dechets-nucleaires-en-france/

En effet, on est en droit de le supputer.
Désormais, doit-on craindre pour nos déchets nucléaires ?

 

 

Des coupures de journaux se disputaient entre trois tables et deux canapés, sous des ordinateurs en pagaille. L'obscurité de la pièce ne révélait que deux silhouettes : la première penchée sur des écrans, l'autre découpant des articles jetés ensuite sur le sol.
- Hé ! Franck !
- muh ?
- Pourquoi y nous zen veulent comme ça ?
" ... "
- Quand même ! On leur rend vachement service !

Franck eut une mimique de renoncement.

" C'est vrai qu'on va passer au nucléaire ? Cette journaliste ... là, elle en parle ...

Franck acquiesça.

- Ça va encore plus gu... non ?
- Sûrement.

L'amateur de presse remonta les épaules pour s'encourager.

- Dis-donc, Franck ! Rappelle-moi pourquoi on fait ça si personne n'est content ?

Franck le regarda, cette fois.

- Parce qu'on est des héros, mec !

 

 

1
Coup de coeur
J'adore cet article
0
Coup de génie
Brillant
0
Coup de main
Cet article m'a été utile
0
Coup de pub
Je souhaite promouvoir cet article
0
Coup de chapeau
Un sujet très intéressant
0
Coup de balai
Ne correspond pas aux standards Panodyssey
1
0
0
0
0
0
Partager l'article
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
TOI ET MOI
TOI ET MOI

Qu'est ce qui me diffère de toi Pourqoui m'empeches-tu de m'exprimer Le créateur a t'il fait une érreur

Dimitri Brice Molaha Fokam
1 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur