facebook J'ai vu...
Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
J'ai vu...

J'ai vu...

Publié le 21 mai 2021 Mis à jour le 8 juin 2021
time 1 min

Sonnet italien (1)

 

J’ai vu les fjords d’Écosse et la lande secrète,

J’ai vu les rennes blancs des bords de la Neva,

Et le soleil périr dans la mer de Java

Pour reparaître enfin dans une aube discrète.

 

J’ai vu les oliviers des montagnes de Crète,

J’ai vu la cité d’or que fut Calatrava,

J’ai vu le golfe clair où le Gange s’en va,

Et les forêts d’Afrique à la douceur concrète.

 

Mais il manque pourtant quelque chose à mes yeux,

Que je cherchais en vain dans ces jours merveilleux :

Un visage inconnu pour mon cœur solitaire !

 

Si cette femme m’aime avec assez d’élans,

Je pourrai déclarer, ainsi que Baudelaire :

« J’ai plus de souvenirs que si j’avais mille ans » (2).

 

Notes

(1) Ce poème, pour moi, est bel et bien un sonnet classique, même si l’anaphore « J’ai vu » enfreint la règle selon laquelle toute répétition de mot est proscrite au sein de cette forme fixe exigeante. Cette règle, par ailleurs, en plus d’être relativement récente, me paraît inutile et fort abusive !

En effet, les plus grands poètes de la Renaissance française, ceux qui ont forgé notre langue, qui ont donné ses lettres de noblesse non seulement au sonnet classique mais aussi à notre entière poésie, ignoraient cette prétendue règle absolue de la non répétition. Relisons Ronsard, Du Bellay ou Pontus de Thyard, pour ne citer qu’eux, dont certains sonnets jouent volontairement – et de manière magistrale – sur les anaphores et sur toute forme de réitération, ajoutant à la beauté des vers et à la valeur du poème.

 

(2) Voir le poème LXXVI des Fleurs du mal de Baudelaire, intitulé « Spleen », v. 1.

1
Coup de coeur
J'adore cet article
0
Coup de génie
Brillant
0
Coup de main
Cet article m'a été utile
0
Coup de pub
Je souhaite promouvoir cet article
0
Coup de chapeau
Un sujet très intéressant
0
Coup de balai
Ne correspond pas aux standards Panodyssey
1
0
0
0
0
0
Partager l'article
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
أيقونتي الأولى
أيقونتي الأولى

لا أحد يستطيع أن يقاوم الطبيعة.. فالطفل ينظر إلى أبويه منذ سنواته الطفولة المبكرة على أنهم قدوته ومرجعيته ومصدر الأمان النفسي والعاطفي له...

Khalid Jihad
1 min
My First Icon
My First Icon

No one can resist nature..  A child looks to his parents from his early childhood years as his role model, his reference, a source o...

Khalid Jihad
3 min
Shikanoko
Shikanoko

L'histoire est composée de quatre parties. Personnellement, j'ai lu pour l'instant que les deux premières  : L'enfant du cerf...

Sophie Laroche
2 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur