facebook Ainsi fut 🎵 fut 🎵 fut 🎵le Noël 🎶 de Causette*
Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Ainsi fut 🎵 fut 🎵 fut 🎵le Noël 🎶 de Causette*

Ainsi fut 🎵 fut 🎵 fut 🎵le Noël 🎶 de Causette*

Publié le 21 déc. 2020 Mis à jour le 22 déc. 2020
time 2 min

Sur Panodyssey, tu peux lire 5 articles par mois sans être connecté. Profite encore de 4 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Ainsi fut 🎵 fut 🎵 fut 🎵le Noël 🎶 de Causette*

             Finalement la troupe du Splendid n’avait pas tort.

 

Elle commençait à s'endormir tant le froid l'absorbait lorsqu'elle perçut une respiration.
Elle se força à rouvrir les yeux  - qui ne purent croire à ce que subitement la nuit exhiba :
un gros homme rouge et blanc

Il frottait ses gants sur son ventre, les lunettes fumeuses braquées sur elle.

- Tu attends quoi là ?
Causette ne tenta aucune réponse.

- Elle est où ta maison ?

Ses mâchoires refusèrent de s’articuler.

- Déjà que ça n'est pas facile pour moi - poursuivit-il sans tenir compte de son silence - Si en plus, maintenant vous m'attendez dehors, ce n'est plus la peine d'entretenir un soi-disant « mystère ».

Il s'approcha.
- Pas terrible ton feu.

Il éleva un doigt boudiné vers un toit, sur la droite.

-Tu vois, c'est un conduit comme ça qu'il te faut. Assez large pour que je passe et qui aboutisse à une cheminée bien garnie pour me réceptionner en douceur.

Dessin feutres et encres de Chantal Perrin Verdier

Il observa la petite fille comme pour noter quelques détails en enchaînant :
- Et les chaussettes ? Tu ne sais donc pas qu'il te faut les accrocher pour obtenir des friandises ?

Il soupira.
- Mécréants ignares ...

Bien qu'emmitouflé, il dut lui aussi finir par ressentir la température car il remua ses jambes.

- Je ne te parle même pas du sapin ! C'est l'élément de base ; sans lui, Noël ne prend pas. Commences-tu à te rendre compte de la gravité de ta situation ?

Les lèvres gercées de Causette ne pouvaient frémir sans douleur.

- En gros, je ne peux rien pour toi ! Quand on fait preuve d'autant de mauvaise foi, il ne faut pas s'attendre à un miracle tout de même !
Bouleversée jusqu'à l'âme, elle en oublia de remonter sur ses épaules le châle à moitié déchiré.

Un râle se fit entendre que l’orateur reconnut avec une pointe d’inquiétude.
Il se tourna vers eux
Neuf animaux à cornes assez beaux attelés à une espèce de carrosse réduit
Dans l'ombre
Derrière.

- Bon ! Je suis un peu pressé mais reconnais que j'ai été "fairplay" comme disent les anglais - il rigola content de lui - La prochaine fois, sois au point ! Tu es informée désormais !

Il sourit puis s'éloigna tandis qu'elle luttait contre le supplice de la glace qui broyait ses membres, un à un. Elle parvint cependant à mémoriser l'instant de leur départ vers le ciel.

Ainsi Causette serait au moins riche d’une certitude : le Père Noël existait.

 

 

* En référence au personnage de Victor Hugo dans Les Misérables (1862) : Cosette surnom d’Euphrasie

 

Photo de couverture et Illustration dans le texte : Chantal Perrin Verdier

1
Coup de coeur
J'adore cet article
1
Coup de génie
Brillant
0
Coup de main
Cet article m'a été utile
0
Coup de pub
Je souhaite promouvoir cet article
1
Coup de chapeau
Un sujet très intéressant
0
Coup de balai
Ne correspond pas aux standards Panodyssey
1
1
0
0
1
0
Partager l'article
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
Au commencement
Au commencement

  De nos jours, dans un village, près de Lyon, la fin...

Morgane Danet
9 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur