facebook #4 - L'arroseur arrosé
Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
#4 - L'arroseur arrosé

#4 - L'arroseur arrosé

Publié le 25 nov. 2021 Mis à jour le 3 déc. 2021
time 1 min
1
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 56 lectures
1 réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 articles par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

#4 - L'arroseur arrosé

A en croire – mais faut-il les croire ? Moi-même qui les ai pensé et écrit, dois-je les croire ? – à en croire donc disais-je les trois textes préliminaires précédents : une expérience en pensée (1) qui serait révélation de mon fictionaute (2) pourrait être une contrefaçon de haute volée (3) ? A moins que…

A moins que Thomas Mann oui, et tous deux deux je pense, lui comme moi, le désirerions pour le mystérieux mouvement dans le temps que cela révélerait, à moins donc que ce soit Thomas Mann lui-même qui ait réalisé en écrivant La Montagne magique de 1912 à 1923 un plagiat par anticipation de ce que je m’apprête à écrire : une intuitive imitation de ce que nous ne pourrons lire qu’en 2022 ?

Soudain, un jour entre 1912 et 1923 donc, il aurait jugé cependant que ma présence n’apportait rien à l’histoire et que je ne devrai donc pas y figurer. Le fait alors que ce que je dois écrire maintenant serait déjà écrit en puissance "quelque part" dans le passé est-il pour autant rassurant ? Le fait que je sois absent, inexistant, dans l’œuvre finale, le magnum opus de Thomas Mann, n’est-ce pas aussi inquiétant ?

Je vous le dis : j’ai été effacé de l’histoire.

 

Roland Barthes écrivait en 1966 dans Critique et vérité : « Lire, c'est désirer l’œuvre, c'est vouloir être l’œuvre, c'est refuser de doubler l’œuvre en dehors de toute autre parole que la parole même de l’œuvre... », et c’est dans cette folie que je suis engagé. Mais peut-être cette expérience me conduira-t-elle à un endroit où je ne ferai que constater ma propre absence.

Arroseur arrosé, que va-t-il m’arriver ?

 

lecture 56 lectures
thumb 0 commentaire
1 réaction
Partager l'article
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
A propos 
A propos 

Ca y est, l'aventure (re)commence! L'an dernier a vu naître mon projet de devenir entrepreneure et de me...

Marie-Emilie Rodriguez
1 min
Péripéties montagnardes - Partie 3
Péripéties montagnardes - Partie 3

Kirly prit une posture d’attaque, dans un style que jusqu’alors on ne lui connaissait pas. Karl, qui avait rejoint Minaud, observait...

Roland Ruelle
17 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur