Congratulations! Your support has been sent to the author
15.0 – Une troisième rive ? 

15.0 – Une troisième rive ? 

Published Sep 25, 2022 Updated Sep 25, 2022
time 2 min
0
Love
0
Care
0
Wow
thumb 0 comment
lecture 29 lectures
0 reaction

On Panodyssey, you can read up to 10 articles per month without being logged in.
Enjoy 9 articles more articles to discover this month.

To have unlimited access, log in or create an account by clicking below, it's free! Sign in

15.0 – Une troisième rive ? 

Un fleuve. Deux rives. Et entre les deux les reflets du ciel dans l'eau.
Seraient-ils la troisième rive ?
Et entre les marges d'un texte, quel monde les mots reflètent-ils ?

Pratiquons un petit exercice d'imagination. Vous êtes chez vous. Vous ouvrez une porte de communication pour changer de pièce comme vous le faites si souvent. Mais cette fois-ci vous vous retrouvez ailleurs, dans un autre appartement, dans une autre maison. Ailleurs !

Ne pourrions-nous pas voir là une illustration de ce qu'il se passe quand vous lisez un roman ? Quand une lectrice ou un lecteur de fictions littéraires transite, du lieu physique dans lequel il est en train de lire, à l'espace imaginaire de sa lecture ?

Dès lors de multiples questions surgissent à nouveau.
Cet espace imaginaire de nos lectures ne serait-il qu'une simple projection sur la psyché de notre mental ? Ne s'agirait-il finalement que d'une forme de mirage ? Ou bien de rêverie ?
Ce que nous ressentons intuitivement comme étant notre "espace intérieur" se limiterait-il à notre mental, c'est-à-dire aux facultés perceptives relevant de notre esprit, de ce qui, de nous, est incorporel ?
Y aurait-il une morphogenèse singulière de cet espace intérieur qui serait propre aux lectrices et aux lecteurs de fictions littéraires ?
La lecture de certains textes aurait-elle en ce sens des effets particuliers ? Et comment appréhender alors la célèbre déclaration de Ludwig Wittgenstein dans son Tractatus logico-philosophicus : « Les frontières de mon langage sont les frontières de mon monde. » (1921, point 5.6, Traduction en français Gilles Gaston Granger, Gallimard, 1993).

Si frontières il y a nous devons pouvoir les franchir, légalement ou clandestinement.

Toute lecture littéraire spatialise spontanément le texte dans l'imagination du lecteur.
D'instinct celui-ci s’échappe de la linéarité plate et répétitive de l'écriture, et ainsi toute lecture, même si elle ne s'applique pas à un texte fictionnel, serait "quelque part" une fiction.

La spécificité de ces "quelques parts", de ce genre singulier d'espaces multiples, qu'il s’agisse des espaces imaginaires de nos lectures, ou bien plus intimement encore de notre propre espace intérieur, est qu'ils sont déterritorialisés et dématérialisés par rapport à nos environnements physiques habituels.

Pour un espace quel qu’il soit, réunir ces deux caractéristiques : celle d’être déterritorialisé, c’est-à-dire délié de la terre, et, celle d’être dématérialisé, libéré de la matière, c’est-à-dire d’exister potentiellement dans un ailleurs subtil, le fait vraiment sortir de l’ordinaire et accéder à l’extra-ordinaire de la fiction.

Merci pour votre lecture. Vous pouvez utiliser le bouton "Commenter" pour me faire part de vos questions et remarques.
Je suis chercheur indépendant à Paris. Je travaille sur la lecture immersive de fictions, le sentiment de "traversée du miroir" par les lectrices et les lecteurs de romans. Pour que je puisse poursuivre mes travaux votre soutien m'est indispensable.
Je vous remercie par avance de vous abonner à Retour à Davos ou de "Faire un don" du montant de votre choix pour me soutenir.

lecture 29 lectures
thumb 0 comment
0 reaction
Share the article
copylink copylink

Comment (0)

You can support the independent writers you care about by making a donation to them

Extending the travel in the universe Well being
The stage
The stage

All my crushes make me lose my mind, because I am hopeless and I can't find my path  Always have to go to the previous page,

Teodora Sabeva
1 min

donate You can now support your favorite writers on Panodyssey!