Congratulations! Your support has been sent to the author
14.2 – Nous ne voyons pas l’ange 

14.2 – Nous ne voyons pas l’ange 

Published Sep 12, 2022 Updated Sep 12, 2022
time 2 min
0
Love
0
Care
0
Wow
thumb 0 comment
lecture 18 lectures
0 reaction

On Panodyssey, you can read up to 10 articles per month without being logged in.
Enjoy 9 articles more articles to discover this month.

To have unlimited access, log in or create an account by clicking below, it's free! Sign in

14.2 – Nous ne voyons pas l’ange 

Antonello de Messine traduit dans cette peinture d'apparence modeste toute l'expérience intime, intérieure, de la lecture.
Le peintre y montre toute la puissance de la lecture et en quoi une lecture immersive est, avant tout, une expérience profondément humaine qui peut déboucher sur une véritable prise de conscience à même de bouleverser le cours d'une vie.

C'est probablement là une des plus belles représentations de l'Annonce faite à Marie, que celle-ci où justement ne figure aucun annonciateur.
Une annonciation muette et indicible.
Nombreux sont ceux au fil des siècles qui ont représenté cette scène, mais toujours y figure l'ange Gabriel. Seul à ma connaissance Antonello de Messine alla à l’essentiel de cet instant, à l'essence du ciel dans le regard de Marie.

Un geste léger de sa main droite ouverte, comme pour suspendre l’instant et révéler l’écoute intérieure. Une main gauche qui pudiquement rapproche les deux pans du voile bleu qui la revêt. Un regard qui s’éloigne du texte, qui prend du recul par rapport à la scène écrite, décrite.
Un regard de lectrice qui se détourne un instant du livre pour laisser sa conscience vagabonder et accéder au plus haut niveau du message que le texte lui dévoile, et qui ce faisant se réalisera.
Car comme il y a des paroles performatives, il y aurait ainsi de possibles lectures performatives.

Et devant elle il y a le livre posé, ouvert, et ce mouvement d’une infinie subtilité : celui des pages qui se tournent. Courant d’air ou souffle de l’esprit, quand ces pages se seront tournées une vie nouvelle commencera en effet pour Marie, comme pour celles et ceux qui entreront eux aussi dans l’histoire qu’elles racontent.

Et pourtant, visiblement, Marie à cet instant a cessé de lire, et il semblerait bien que, pour cette raison sans doute, elle entende alors véritablement ce que Gabriel, en esprit, lui dit.
Cela me rappelle ces mots de Walter Benjamin au sujet de Franz Kafka : « Celui qui écoute très fort ne voit pas » (Cité par Tilla Rudel dans son essai biographique Walter Benjamin, l’ange assassiné).

Nous ne voyons pas l’ange, comme nous ne voyons pas Jean Valjean, est-ce pour autant qu’ils n’existent pas, ne serait-ce que par l’influence qu’ils peuvent avoir sur nos choix moraux ?

Cependant pouvons-nous raisonnablement aspirer, comme Marie, à vivre effectivement dans nos vies réelles les aventures que nous lisons dans les livres ?
Comme le fit Alonso Quichano en devenant Don Quichotte ?

Ce serait comme traverser l'eau dormante d'un miroir.
Rêvons alors ici, dans ces textes, de pouvoir passer progressivement par une myriade de miroirs, l'un après l'autre, et de pouvoir plonger dans notre propre imaginaire de lecteur par paliers successifs à chaque roman que nous lirons désormais, comme autant de sas de décompression pour nous conduire de "l'autre côté".

Merci pour votre lecture. Vous pouvez utiliser le bouton "Commenter" pour me faire part de vos questions et remarques.
Je suis chercheur indépendant à Paris. Je travaille sur la lecture immersive de fictions, le sentiment de "traversée du miroir" par les lectrices et les lecteurs de romans. Pour que je puisse poursuivre mes travaux votre soutien m'est indispensable.
Je vous remercie par avance de vous abonner à Retour à Davos ou de "Faire un don" du montant de votre choix pour me soutenir.

lecture 18 lectures
thumb 0 comment
0 reaction
Share the article
copylink copylink

Comment (0)

You can support the independent writers you care about by making a donation to them

Extending the travel in the universe Well being
Ma davvero esiste il "maschio alfa"?
Ma davvero esiste il "maschio alfa"?

Si condivide di seguito il link alla recensione di Annalisa Bruni al romanzo "Rosso di fiamma danzante" di Fabrizia Scorzoni. L'opera rac...

Lisa Marra
1 min
15.0 – Une troisième rive ? 
15.0 – Une troisième rive ? 

Un fleuve. Deux rives. Et entre les deux les reflets du ciel dans l'eau.Seraient-ils la troisième rive ?Et entre les marges d...

Lorenzo Soccavo
2 min

donate You can now support your favorite writers on Panodyssey!