facebook Humour et poésie - III
Congratulations! Your support has been sent to the author
Humour et poésie - III

Humour et poésie - III

Published Jun 9, 2021 Updated Jun 9, 2021
time 2 min
0
Love
0
Care
1
Wow
thumb 0 comment
lecture 33 lectures
1 reaction

On Panodyssey, you can read up to 5 articles per month without being logged in.
Enjoy 4 articles more articles to discover this month.

To have unlimited access, log in or create an account by clicking below, it's free! Sign in

Humour et poésie - III

 

"LA RUE QUOI ?"

 

Epigramme (1)

 

- « À quelle adresse alors est votre domicile ?

- C’est à deux pas d’ici, la rue Rouget de L’Isle. »

Pendant que mon adjoint complète son dossier,

J’évite l’embarras d’un silence grossier :

- « Ah oui, dis-je, l’auteur de notre Marseillaise… »

Comme j’aurais parlé de pluie ou du beau temps.

- « Oh ça je n’en sais rien, fait-elle mal à l’aise,

Moi je n’habite pas ici depuis longtemps ! »

 

 

MOT-VALISE

 

Satire (2)

 

Au cours d’une soirée entre aimables amis,

Nous vînmes à débattre, après les salamis,

D’un copain désireux d’intégrer notre cercle.

Ô quelle erreur d’avoir soulevé ce couvercle !

- « C’est ton voisin, tu dis ? Un drôle de larron ! »

- « Oui, quel vrai gentleman, adepte du juron,

Nous citant sans vergogne, entre ses dents de tartre,

Simone de Bavoir et le marquis de Sartre ! »

- « En effet, il n’a guère un esprit culturel…

Mais j’aime son aspect naïf et naturel. »

- « Vraiment ? Moi, sans mentir, ce type, il m’horripile ! »

Bientôt exaspéré par un discours stérile,

Comme pour mettre fin à ce débat bruyant :

- « Bref, intervient Éric, il est très attachiant ! »

 

 

NOTES

(1) Comme la satire, l’épigramme n’est pas une forme fixe mais une petite pièce de vers appartenant au genre satirique. Une épigramme, en effet, est un court poème de quatorze vers au plus, composé en une seule strophe. Peuvent figurer dans cette strophe des vers de toute mesure et de tout agencement.

Cependant ce poème doit comporter un trait particulièrement piquant dans le dernier vers, qui est très travaillé, concentré, incisif. C’est pourquoi l’épigramme est souvent moqueuse ou satirique. Une plus stricte énergie de moyens est rassemblée en fonction de cette flèche finale.

 

(2) La satire n’est pas une forme fixe mais plutôt un poème appartenant à un genre littéraire : le genre satirique. Il s’agit d’une pièce de vers plus ou moins longue où la critique est toujours présente. Cette critique est d’ordre moral, religieux, politique, artistique ou personnel. Il n’y a pas de consignes précises sur la forme de la satire. Toutefois, sous son apparence la plus courante, comme aux XVIe et XVIIe siècles, elle est écrite en dodécasyllabes à rimes plates.

 

 

lecture 33 lectures
thumb 0 comment
1 reaction
Share the article
copylink copylink

Comment (0)

You can support the independent writers you care about by making a donation to them

Extending the travel in the universe Uncategorized

donate You can now support your favorite writers on Panodyssey!