facebook Mauvais cygne
Congratulations! Your support has been sent to the author
Mauvais cygne

Mauvais cygne

Published Aug 16, 2021 Updated Aug 16, 2021
time 3 min

On Panodyssey, you can read up to 5 articles per month without being logged in.
Enjoy 4 articles more articles to discover this month.

To have unlimited access, log in or create an account by clicking below, it's free! Sign in

Mauvais cygne

À moitié cachés par son tubercule, ses petits yeux la surveillaient bien qu’il semblât ne se soucier que de glisser langoureusement sur les limbes d’eau.
Bien sûr c’était un leurre !
Assise sur l’estrade de bois en bordure du lac elle paraissait lire alors qu’elle-même le guettait entre deux lignes, la couverture du roman en bouclier sur ses genoux.

Voilà deux semaines qu’ils se défiaient avec l’autre emplumé dont la soi-disante grâce ne la trompait pas : il avait bel et bien envie de lui pincer les mollets. Elle l’avait plusieurs fois surpris à les évaluer en fonction des différents angles de prise sur leur rembourrage.
Pour l’instant de profil,
comme s’il ne l’avait pas repérée depuis belle lurette, l’éclairage le rendant plus blanc qu’une pub pour lessive, il prenait  sans doute plaisir à écarquiller les ailes comme un avertissement histoire de bien la stresser,
elle l’aurait juré.

Mais elle ne se laisserait pas avoir comme tous ces niais qui se pâmaient, tentant d’amadouer l’oiseau des neiges en l’appelant ou en le tentant avec des morceaux de pain.
Et rien que pour s’en venger lançait-elle au public du bellâtre d’une voix aussi haute que posée :

- Il est interdit de nourrir les oiseaux ! Vous n’avez pas lu la pancarte ?

Et vlan !
Ça en moins à se mettre dans le bec alors qu’il raffolait des cornets de glace et des croûtons de sandwichs.
Môssieur paradait sûr de son territoire, provoquant son antipathie au point de transformer une brave fille en lanceuse de galets dont l’abondance autour d’elle la tentait.
Les cygnes avaient-il autant de mémoire qu’un éléphant ?
Ou percevait-il les ondes négatives ?
Possible.
Parce que depuis qu’elle l’avait pris en grippe, il lui rendait la pareille bien que sa copine Marlène lui ait mis un peu le doute en demandant :
- mais comment es-tu sûre qu’il s’agit bien du même ?

Elle le savait du fond de ses pores frissonnants : c’était LUI qu’elle retrouvait « à chaque fois » aussi immuable que l’embarcadère et le plongeoir entre lesquels il flottait telle une grosse plume bouffie d’eau prête à l’étouffer.

Dans le but de prouver à ses proches le bien-fondé de ses soupçons (et aussi calmer les leurs quant à son état mental) elle avait listé les faits suivants comme autant de preuves :
1) il était toujours seul alors que les cygnes aiment se regrouper
2) à une époque aussi froide, il aurait dû migrer depuis longtemps vers des zones plus chaudes
ET SURTOUT
3) il ne restait JAMAIS immobile alors qu’il aurait dû pour ne pas brûler de précieuses calories.

Tiens ! Elle l’aurait bien décliné en rôti ou pâté imbibé de lard fondu tel que l’heureux temps des cours impériales et autres règnes solaires les cuisinaient sans s’embarrasser de sauvegarde d’espèce.

Et puis il fallait bien avouer que leur duel muet la galvanisait
Duel qu’une fin d’après-midi concrétisa.

Dessin attaque cygne par C Perrin Verdier

Elle s’était préparée et avait dissimulé sous son sweet une encyclopédie.
Il était sorti de l’eau et avançait vers elle.
D’un geste ma foi plutôt vif elle dégagea le dico quand sur le point de lui en assener un bon coup sur la tronche, elle fut saisie aux épaules par les quatre mains de deux types ...

... en blanc !

Comme par hasard

Qui l’embarquèrent avant qu’elle ait pu justifier quoi que ce soit ; le cygne en demeura coi et profondément frustré.

N’empêche !

De quoi se réjouir puisqu’elle ne s’était pas trompée sur cet abruti.

 

 

Photo de couverture et illustration dans le texte : Chantal Perrin Verdier

 

0
Blow to the heart
I love this article
0
Stroke of genius
Brillant
0
Give a hand
This was useful to me
0
Publicity stunt
I wish to promote it
2
Hats off
The topic was very interesting
0
Not thrilled
Doesn’t fit Panodyssey’s standards
0
0
0
0
2
0
Share the article
copylink copylink

Comment (0)

You can support the independent writers you care about by making a donation to them

Extending the travel in the universe Environment
Vivre selon les 4 saisons
Vivre selon les 4 saisons

Et si l’automne était le temps du lâcher-prise, de la célébration, du compostage de projets ? Qu'...

Adrien Tardif
3 min
REGARDE MOI
REGARDE MOI

Je suis là,  tu ne me vois pas, tu ne me vois plus. Tu passes à coté de moi, sans même essayer de m'évite...

Mondine De Saint Laurent
1 min

donate You can now support your favorite writers on Panodyssey!