facebook Une Sorcière Barbara Goudou, Faut pas la Gonfler un Lundi !
Congratulations! Your support has been sent to the author
Une Sorcière Barbara Goudou, Faut pas la Gonfler un Lundi !

Une Sorcière Barbara Goudou, Faut pas la Gonfler un Lundi !

Published Mar 16, 2020 Updated Sep 24, 2021
time 2 min

On Panodyssey, you can read up to 5 articles per month without being logged in.
Enjoy 4 articles more articles to discover this month.

To have unlimited access, log in or create an account by clicking below, it's free! Sign in

Une Sorcière Barbara Goudou, Faut pas la Gonfler un Lundi !

Aquarelle de Chantal Perrin Verdier

                       Aquarelle de Chantal Perrin Verdier

 

Quand elle la vit débarquer avec sa face de Gretel et son cartable sur lequel se plantait un vague minet chargé de fanfreluches, Barbara sut qu'elle n'aimerait pas cette journée - du tout !

- Bonjour !

(Bonjour la voix …)

- Je viens te voir parce-que j'ai un exposé à faire pour mon école et je t'ai choisie - TOI ! - comme sujet.

(Super !)

Visiblement, la gamine attendait.

Barbara tenta un "Salut !" entrechoqué par un "t'es d'accord ?" de son vis-à-vis.
- D'accord pour quoi ?

Comme si c'était, Elle, la demeurée, la gosse grimaça une espèce de moue mollement moqueuse et quelque peu ...
Comment dire ? ...
... Méprisante !

- Ben pour être dans mon exposé !

Elle sortit un cahier et un crayon, certaine d'avoir obtenu confirmation. Barbara la regarda asseoir son derrière en dentelles sur LE tabouret du jardin.

- Tu sais qu'on te surnomme la sorcière ? poursuivit la morveuse
- Euh ... non. Je ne savais pas ... 

Un petit air condescendant sur ses joues à claques, la péronnelle enchaîna sur des questions techniques :

Tu cueilles des plantes ?
Lesquelles ?

Tu fabriques des onguents ?
Comment ?

Tu crois à la médecine douce ?
Pourquoi ?

Est-ce que tu donnes des soins à domicile ?

Acceptes-tu n’importe qui ?

(Apparemment …)

- Pourquoi t'es pas méchante ?

Déstabilisée, Barbara la fixa, histoire de bien l’angoisser mais même son air désagréable ne fit pas broncher la gamine.
Barbara s’essaya donc à une réponse.

- Parce que ... c'est fatigant. D'abord il faut réfléchir ... Ensuite il y a des plans à mettre à exécution, sûrement un but à atteindre ... peut-être ...
  Bref ! C'est saoulant !
- Et la morale dans tout ça ?
- Quoi, la morale ?
- Papa dit que dans la vie, la morale : c’est PRI-MOR-DIAL ! Maman fait pareil. Ma tata et mon tonton, eux, y racontent …"

Tout d'un coup, Barbara l'interrompit en la singeant.

- Papa dit - Maman fait - Et tata, taratata …

- C'est vrai que t'es pas sociable ; ça - c'est mon frère qui le dit …

Et Elle se tut. Enfin !

Une citrouille ne pouvait plus parler.

  1. C'était la première image qui était venue à l’esprit de Barbara en écoutant cette voix de ... citrouille ?
  2. N’importe qui (même une citrouille) aurait dû savoir qu’il ne fallait jamais énerver une sorcière.
  3. Du coup c'était le hors-contrôle absolu : magie spontanée, voeux exaucés, et tutti quanti …

Bon. Barbara allait devoir déménager,

encore !

 

2
Blow to the heart
I love this article
0
Stroke of genius
Brillant
0
Give a hand
This was useful to me
0
Publicity stunt
I wish to promote it
0
Hats off
The topic was very interesting
0
Not thrilled
Doesn’t fit Panodyssey’s standards
2
0
0
0
0
0
Share the article
copylink copylink

Comment (0)

You can support the independent writers you care about by making a donation to them

Extending the travel in the universe Culture
De fil en aiguille
De fil en aiguille

La guerre des sexes, le néoféminisme, les nouveaux papas... ô combien de simplifications pour ne pas être entiers, lib...

Eva Maria Matesanz
1 min
Ponsamaro, introduction du roman
Ponsamaro, introduction du roman

… nous sommes nus sous la couette… cette femme à la chevelure blonde ébouriffée est magnifique, je l&rsqu...

Adrien Tardif
4 min

donate You can now support your favorite writers on Panodyssey!